Articles

Affichage des articles du avril, 2016

Quinze oeuvres poétiques marquantes

Image
Défi lancé par mon frère : Quels livres de poésie vous ont profondément marqué(e) ?

Une liste de quinze (plus dur) : 
1) Histoire de ne pas rire (Paul Nougé)  2) Héros-limite (Ghérasim Luca)  3) Le parti-pris des choses (Francis Ponge) 4) Tout Verlaine 5) Tout Rimbaud 6) Les Fleurs du mal (Charles Baudelaire) 7) Les Complaintes (Jules Laforgue) 8) Oeuvres poétiques (Louise Labé) 9) La légende des siècles (Victor Hugo) 10) Le gardeur de troupeaux (Fernando Pessoa)  11) Capitale de la douleur (Paul Eluard)  12) Le déshonneur des poètes (Benjamin Péret)  13) Le Livre des êtres imaginaires (Borges)  14) Hydrogen Jukebox (Allen Ginsberg) 15) Les yeux d'Elsa (Aragon).
(photo : Elena Lopez)


Histoire de ne pas rire... comme par hasard objectif, c'est très exactement le 26 avril 2012, soit 4 ans avant cet article, jour pour jour, que je citais déjà Nougé sur ce texte et je vous renvoie donc à cet excellent poème : http://augredemeshumeurs.blogspot.fr/2012/04/paul-nouge.html
Il me semble…

Dumas et moi

Image
Cela fait fort fort longtemps que je n'écris plus dans mon journal désintimisé de manière régulière et l'occasion faisant le larron, je me dis que la sortie prochaine de mon dixième roman sera un bon moteur pour me bouger le derrière. Voici donc une série d'articles (oui, c'est le premier, mais il y en aura d'autres, juré, craché) sur Les Lettres volées, mon prochain ouvrage.
Le roman sort le 18 mai 2016, c'est un roman jeunesse historique, purement historique, sans une once de fantastique. Je laisse donc derrière moi l'idée commune de 14-14 et Adèle et les noces de la reine Margot qui était la comparaison de deux époques pour me consacrer à une seule période : le XVIIème.
Très précisément, l'histoire se passe en 1660-1661, dans les mois qui précèdent la chute de Nicolas Fouquet le surintendant des Finances de Louis XIV. Si vous n'y connaissez rien sur cette période, ce n'est pas bien grave, j'ai conçu le livre pour des ados qui eux-même n&#…

A propos du voile

Quelques citations de l'excellent essai de Chandortt Djavann, Bas les voiles :

"Le voile n’est nullement un simple signe religieux, comme la croix, que filles ou garçons peuvent porter au cou. Le voile, hijabe, n’est pas un simple foulard sur la tête ; il doit dissimuler entièrement le corps. Le voile, avant tout, abolit la mixité de l’espace et matérialise la séparation radicale et draconienne de l’espace féminin et de l’espace masculin, ou, plus exactement, il définit et limite l’espace féminin. Le voile, hijabe, c’est le dogme islamique le plus barbare qui s’inscrit sur le corps féminin et s’en empare."

"La construction de l’identité féminine et de l’identité masculine dans l’islam repose sur Hojb et Hayâ de la femme et Nâmous et Qeyrat de l’homme. Ces mots chargés de sens véhiculent des poids traditionnels lourds, des qualificatifs qui sont propres à chaque sexe et qui ont été transmis de génération en génération à travers les siècles. Ils n’ont pas d’équivalent…