Articles

Affichage des articles du 2015

2015 s'achève !

Image
Comme ma copine Lise Syven, je vais faire un petit bilan d'écriture 2015 avec des gifs !

J'ai commencé par bosser comme une ânesse pour mon master 2 Littérature jeunesse avec des dissertations sur la dystopie, Le combat d'hiver de Mourlevat, les poèmes de Michel Cosem, Claude Ponti... 

J'ai eu le "bonheur" d'être inspectée par mon inspectrice qui dénie à la littérature jeunesse toute valeur.

Puis, j'ai attendu la sortie d'Adèle en bossant comme une mule sur un support pédagogique sur Inconnu à cette adresse. Un travail passionnant, surtout parce que j'ai lu une quinzaine de romans jeunesse sur la Shoah, tous très bien pensés.
15 avril 2015 : Adèle et les noces de la reine Margot paraît enfin, 4 ans après le début de son histoire avec Xavier Décousus.

Ensuite je suis partie me balader à la rencontre des lecteurs en Belgique, Suisse, au Maroc et à Epinal. 

C'est là que j'ai eu l'immense honneur de lire des textes de Robin Hobb et Est…

Le terrible enjeu de l'écriture

Image
Ce matin, une citation de Theodor Gaster, sur la difficulté de l'expression artistique, pas de commentaire à faire, juste de l'admiration pour l'expression simple et juste de ce combat :

"C'est la rançon de toute extériorisation de la pensée ; on est pris par la tyrannie des mots, par le piège de la forme. Toute expression artistique exige, en fin de compte, la collaboration de celui à qui elle s'adresse. L'artiste doit, par force, s'en remettre à la sympathie et à la compréhension de son auditoire pour que celui-ci dépasse les limites de la forme et saisisse l'essence même de la communication."

Nan, ce n'est pas encore les vacances...

Image
Nan, ce n'est pas encore les vacances... nan, il ne faut pas t'endormir sur ton clavier en salle des profs, tu vas avoir l'air ridicule après... nan, il ne faut pas profiter du film que tu projettes aux 5èmes boulet pour dormir au fond de la salle... nan, ce n'est pas la peine de boire un 9ème café... nan, ça ne sert à rien de frapper la photocopieuse... nan, tu ne dois pas pleurer publiquement même quand on te dit qu'il faut re-re-re-re-refaire la répartition des classes... nan, tu ne dois pas dire à ce petit *¨°*¨ d'ado pénible qu'il est *¨°*¨... nan, tu ne peux pas te suicider en mangeant un stylo de tableau quand ce *¨°*¨ d'ado pénible te dit que "j'étais", c'est du futur... nan, tu ne dois pas bloguer des âneries au lieu d'aller te coucher.

Viendez pas pleuré...

Image
Préambule : article écrit au début de la réforme des collèges, il y a deux ans, en mai 2015. Colère et incompréhension. Aujourd'hui, avril 2017, la réforme est appliquée et je quitte définitivement le collège en juillet, désabusée malgré l'excellent travail d'équipe que nous avons fourni pour sauver les meubles. Dépit et résignation.
Penser que ma fille Manon ne pourra pas apprendre le latin ni le grec, qu'elle ne pourra pas avoir d'horaire renforcé en langue, qu'elle n'aura aucune idée de la chronologie historique en littérature, me rend malade. 
Je ne comprends pas que l'avenir de vos propres enfants ne vous émeuve pas, je ne comprends pas que vous ne soyez pas en train d'écrire au ministère, d'organiser des pétitions, de prendre une journée pour manifester comme je l'ai fait pour ma part, même si ça coûte à la fin du mois. L'avenir des enfants est-il moins important que de dénoncer le terrorisme, que la liberté de tous à se marier, que…

De l'utilité du savoir

Image
A l'heure où les réductions drastiques de moyens dans les collèges me désespèrent et font vaciller ma vocation d'enseignante, je découvre ces mots d'Hubert Reeves avec délice et je les partage avec vous :
Reconnaître les étoiles, c’est à peu près aussi utile (ou inutile...) que de savoir nommer les fleurs sauvages dans les bois [...] La vraie motivation est ailleurs. Elle est de l’ordre du plaisir. Le plaisir de transformer un monde inconnu et different en un monde merveilleux et familier. 
Il s’agit d’«apprivoiser » le ciel, pour l’habiter et s’y sentir chez soi.
(Hubert Reeves, préface du Petit Guide du Ciel (Bernard Pellequer), Paris, Editions du Seuil, 1990)

Trop de boulot

Image

Microphémèride du 14 janvier : décès de Lewis Carroll

Image
La neige étouffait les bruits ce matin-là, elle était tombée, épaisse, sur la petite ville de Guilford. Le matin était blême, le ciel blanc et ce fut sans bruit que les chevaux ouvrirent la route du cortège funèbre. Noirs comme la nuit, tirant un chariot tout aussi sombre qu'eux, ils avançaient d'un pas lourd, comme s'ils portaient le poids du monde sur leur dos. Une famille les suivait, la sœur, son mari, quelques-uns des proches, et des collègues, des professeurs d'Oxford qui étaient venus par le train. Tous accompagnaient dans le plus grand silence ce cercueil étroit. Un mauvais rhume, et la chasse avait pris fin pour Charles. Le triste cortège atteignit le cimetière et la cérémonie de l'inhumation débuta. Le trou avait été creusé la veille, à grand-peine car la terre était gelée. Aussi la première poignée fit-elle un bruit sourd quand la sœur du défunt la jeta sur le bois du cercueil. Il y eut comme un écho. La seconde poignée de terre fit aussi du bruit. L'…

Bonne année !!

Image
Bonne année 2015 !! Cette année, je jure de ne pas être plus assidue ni régulière ni même très présente mais de vous réserver toujours quelques pensées duveteuses pour compenser !! 
En 2015, rendez-vous en avril pour Adèle et les noces de la reine Margot, aux éditions Castelmore. Rendez-vous aussi en septembre pour le tome 2 du Manoir en folie !