Articles

Affichage des articles du avril, 2014

Vacances !

Image
Je suis en vacances mais je pense à vous et je vous laisse donc une petite citation choisie par Benjamin
et qui me semble bien aller avec 14-14 mais aussi avec Le Manoir en folie, mon prochain roman jeunesse, qui sortira en septembre :


L’histoire est comme Janus, elle a deux visages : qu’elle regarde le passé ou le présent, elle voit les mêmes choses.

Maxime Du Camp, Paris. VI, p. 315.

La délivrance !!!

Image

J 4 (le jour du seigneur)

Image

J 3

Image

Histoires sans fin, rencontre avec Fred Ricou

Ah ah ! Je ne suis pas là mais je vous parle quand même !


Silène Edgar & Paul Beorn : 14-14par LesHistoiresSansFin

J 2

Image

J 1

Image

J 0

Image
Aujourd'hui, je vais apprendre à quelle sauce je serai mangée : répartition et horaires des oraux. J'adore l'incertitude dans laquelle je suis pour l'instant... Ca fait partie des trucs de la vie que je trouve tellement sympa, de ne pas savoir où on va, de ne pas pouvoir planifier ni tout organiser. Psychorigide ? Qui ça ?


Si j'ai le courage, je vous en dirai plus ce soir. Sinon, je vais vous coller des images marrantes pour le reste de la semaine. Et je reviens avec les cloches, lundi.

Mais la nouvelle réjouissante du jour, c'est 14-14, il sort aujourd'hui !

 (je préviens mes très proches que je n'aurai pas mes exemplaires d'auteur avant 15 jours ; par ailleurs, j'en aurai peu puisque je les partage avec Paul, ne vous vexez pas si vous n'avez rien dans votre boîte aux lettres, je suis navrée.)

J -1

Image
Ok, alors, demain, je monte à Paris pour les oraux.



Je me sens détendue...


J'ai pris mes précautions...



Et finalement, je trouve la vie vachement fun ! Have a good week...






Vivement que le concours commence

Image

Un petit écrin brun chocolat sur fond blanc crémeux

Image
Une belle chronique pour Les Moelleuses au chocolat dans la revue Harfang !

 Pour plus d'info, et vous faire connaître Harfang, c'est une "revue de littératures" semestrielle, principalement consacrée aux nouvelles et autres textes brefs éditée par l'Association "Nouvelles R", créée en 1992. Très active dans le petit monde de la nouvelle, l'association intervient aussi bien dans les établissements scolaires que dans les bibliothèques... Elle organise, entre autres, des lectures, des formations, des ateliers d'écriture...



Alfie

Image
Dimanche chanson avec Lily Allen : le clip est savoureux et le plus drôle, c'est que le vrai Alfie, frère
dont elle se moque un tantinet, c'est lui...



Mes copines et moi

Image
Auteurs tenant leur muse en laisse Spéciale dédicace à Cindy van Wilder

Il ne nous reste qu'une chose à faire

Image
Aujourd'hui, c'est mercredi et donc, je suis envahie par la jeunesse débordante et bruyante de la maison.
Qu'à cela ne tienne, je n'ai devant moi qu'une semaine pour parfaire ma préparation et j'ai choisi ce jour pour la question de l'apparat. J'vas chez le coiffeur, quoi.

Et je pensais hier à voix haute avec Nadia, que je vais poursuivre l'aventure de ce blog après le concours : j'ai encore toute une réserve d'images amusantes, de textes superbes et de réflexions sur les arts à partager avec vous, en plus des infos sur les bouquins. Or vous parler de mes chroniques ou de mes dédicaces est trop égocentrique pour quelqu'un qui a fait un journal désintimisé sur le net, non ? Je pense que je continuerai donc. Peut-être pas à un rythme aussi soutenu, mais tout de même. (Note pour moi-même : créer une page de site web pour regrouper les infos)

Et pour fêter ça une présentation de Marcel Schwob par Philippe Gontier, qui cite deux passages, l&#…

Ecrire avec Paul 4

Image
Ce matin, je lis Sarraute et à quelques jours de la sortie de 14-14, ceci m'amuse : elle parle du fait qu'elle a imaginé un interlocuteur dans son autobiographie Enfance, pour lui répondre et la pousser à écrire juste, à creuser certaines idées.

 « Je m'étais déjà servie d'un double dans Entre la vie et la mort, comme tous les écrivains ont un double pour se relire, plus raisonnable : on a un lecteur idéal qu'on projette quand on relit ; là le double est revenu et m'a beaucoup aidée pour préciser mes souvenirs et être le côté raisonnable qu'il est difficile pour moi de glisser dans ces textes que je voudrais assez poétiques, assez construits comme des poèmes en prose. »

Moi, j'ai eu un double vivant, rassurant, encourageant, motivant, enquiquinant parfois, faut avouer, comme je l'ai été pour lui, aimant surtout, et aimé, devant moi !

Et il m'a vraiment aidée à avancer. Il m'a poussée surtout quand je n'arrivais pas à me coller à certaine…

Once there was a Hushpuppy

Image
Intérieur jour, voiture, paysage défilant. Je tourne la tête et je la vois, assise dans son fauteuil de voyage avec un livre, si blonde, si belle. Elle porte un pull léger délicat, gris souris et rose poudré, que sa soeur portait avant elle, s'obstinant de même à mettre la libellule sur le devant quoique le vêtement l'ait prévue dans le dos. Ainsi, elles peuvent voir les ailes dentelle du fragile insecte qui les caractérise si bien. Je regarde de nouveau devant moi, vers l'avenir, et soudain j'ai peur de tourner la tête. Peur de constater non pas la présence d'une petite fille devenue une ado boudeuse mais l'absence fantomatique de mon enfant, qu'une catastrophe quelconque peut toujours me voler d'ici qu'elle soit assez grande pour que ce ne soit plus seulement notre affaire.




La règle du jeu

Aujourd'hui, cinéma !

Roulement de tambour :
"Le chef-d’œuvre de Jean Renoir, régulièrement placé dans les listes des plus grands films de l’histoire du cinéma, en impose par sa stature et sa renommée. Pourtant, loin d’apparaître comme un objet froid et distant, le film en lui-même s’offre comme un pur délice, brillant, léger et piquant, un spectacle intelligent et enlevé qui procure un plaisir des sens immédiat avant de fournir son lot de richesses thématiques et un sentiment diffus d’éternité grâce à son mélange de comédie et de tragédie. C’est d’ailleurs ainsi que le film a été pensé, comme un "drame gai", selon les propres termes de son réalisateur." (Ronny Chester)

Et magie du net, on peut le trouver en un clic :


#influences Veruca Salt vs The Breeders - Sixteen music

Image
"Veruca Salt est un groupe de rock alternatif formé à Chicago en 1993 et principalement connu par le succès de son premier single Seether en 1994. Le groupe tire son nom d'un personnage du roman de Roald Dahl, Charlie et la chocolaterie." (wikipedia)

Je les écoutais à 16 ans, à fond. C'était la pleine période de Nirvana, Hole etc... Les clips pourris, filmés par les copains, à la symbolique simpliste mais si REBELLE !!
Rappelez-vous, l'autre groupe à la mode, c'était les Breeders !

"The Breeders est un groupe de rock américain de Boston, fondé en 1988 par Kim Deal, alors bassiste des Pixies, et Tanya Donelly, alors guitariste des Throwing Muses, deux des groupes les plus influents de la scène indépendante bostonienne de la fin des années 1980. Après le ralentissement de l'activité de ces deux groupes, The Breeders devinrent plus importants pour les deux artistes. Le nom des Breeders fait référence à un mot utilisé par les homosexuels américains pour…

Une rupture survenue dans la conscience entre le réel et l'imaginaire

Image
Ce matin, comme d'ailleurs les autres matins, je bosse d'arrache-pied pour ces oraux qui se rapprochent. Tic tac, dans deux semaines, j'y suis, sans doute à cette heure-même. 
J'ai lu le mois dernier une magnifique définition de l'épopée par un monsieur savant au nom printanier, qui s'appelle Paquette. Et tout en donnant avec clarté tous les éléments pour définir ce genre littéraire très particulier, il m'a émue par sa poésie. 

Vous êtes en train de vous dire que, si je finis par être émue en lisant des articles poussiéreux, c'est que l'agreg a fini de transformer mon cerveau en bouillie. 




Je vous laisse juger, on verra bien, laissez votre verdict en commentaire. Les citations sont en vert, mes commentaires en orange (crépusculaire).





Donc, d'après M. Paquette,  l'épopée est le récit d'une action héroïco-guerrière se déroulant sur le double plan de l'histoire et de la fiction.

Voici les noms des épopées les plus importantes, si j'en ou…

Féelure

Image
Faites-vous partie de ceux qui y croient ? Ceux qui pensent que les bruits de la maison ne sont pas le fait du vent, que les clefs ne se sont pas déplacées seules, que les tartines ne tombent pas du mauvais côté par hasard ! Ces grands rêveurs qui s'amusent des petits déraillements du quotidien en sachant que derrière ces fredaines, une fée ou un lutin se cache. Il y a des gens, bien plus que vous n'oseriez le penser, et tout aussi matures que vous et moi, qui connaissent leur existence. Ils doutent pour la plupart et leur croyance reste secrète car inavouable, même en leur for intérieur. Ils goûtent cependant les apparitions, les miracles discrets et les petits méfaits de ces êtres, comme on caresse l'idée que la chance nous sourit. Et puis il y en a qui se l'avouent, oui, il y en a qui savent et qui sont leurs amis. Gwen est l'une d'eux. Elle a l'air normale, enfin, tant que faire se peut pour une demie ! Elle est mariée, elle a des enfants, une maison e…