Articles

Affichage des articles du avril, 2010

La saveur des figues sort enfin !

Image
Vous pouvez commander votre exemplaire dans votre librairie dès aujourd'hui pour l'avoir la semaine prochaine ! Bonne lecture !

Sauvons les grenouilles

Image
AVISATOUTESLESGRENOUILLESAVISATOUTESLESGRENOUILLESAVISATOUTESLESGRENOUILLESAVISATOUTESLESGRENOUILLES

Aujourd'hui 30 Avril 2010, c'est le savethefrogs day, une journée de sensibilisation et d'information à l’initiative de l’ONG Save the frogs (http://www.savethefrogs.com/day/index.html).

En effet, selon la liste rouge publiée en 2009 par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), 30 % des amphibiens (crapauds, salamandres, tritons et grenouilles) connus sur Terre courent un risque d'extinction. Kerry Kriger, fondateur et directeur de Save the frogs explique que "La plupart des grenouilles évoluent dans un double habitat, terrestre et aquatique. De plus, leur peau perméable absorbe facilement les produits chimiques toxiques, ce qui les rend particulièrement sensibles aux perturbations de l'environnement" . 

Même si les grenouilles de notre mare sont loin d'être une espèce menacée, elles sont elles aussi particulièrement sensibles …

Attendre... encore !

Image
Encore un peu plus d'attente pour la saveur : fin avril, début mai ! Je suis navrée de vous faire patienter, je suis encore bien plus folle d'impatience !

Ma première interview

Cela fait un drôle d'effet !
Vous pouvez aller la lire là : http://laruedubac.wordpress.com/2010/04/09/silene-nous-parle-de-son-roman-la-saveur-des-figues/

Dame Baleine au Salon du livre

Image
Pour les lecteurs non avertis et s'étonnant de la faune peuplant ce texte, apprenez que je suis enceinte et membre du collectif d'écrivains Cocyclics, dont les auteurs portent tous des pseudonymes étranges et s'appellent entre eux "les grenouilles" !

Abandonnant Cachalot et Baleineau dans leur lointaine province, dame Baleine prend, alerte et vive (si, si !), la route de la capitale. Le soir, elle s'empiffre avec son amie et hôte au lieu de dormir, ce qui est le comble du déraisonnable dans son état mais comme elle a brillamment réussi son test de glucose, le bébé ne craint rien.



Au petit matin, la copine de la baleine lui file des coups de pied pour qu'elle sorte du lit et elle part, soufflant et ahanant vers le métro, elle regrette d'avoir pris un troisième cookie. Elle a rendez-vous avec l'ours, son chef (projet Guide des éditeurs de l'imaginaire), qui la maltraite et en plus, la fait attendre en se moquant d'elle avec deux sirènes, Pingu…